galvan_porXavierSanfulgenci

Dans le tango, il y a Pablo Veron, la star du film de Sally Potter.

Israel Galvan, danseur andalou est au flamenco ce que Veron est au tango.

Ce danseur a déjà suscité tous les superlatifs parmi les passionnés et les critiques de la danse.

Et avec raison!!

Après le très beau Le danseur des solitudes, un nouvel ouvrage vient de lui être consacré : Israel Galvan, danser le silence. Une anthropologie historique de la danse flamenco  paru récemment chez Actes Sud.

Il existe aussi  un documentaire en vente sur le site d'ARTE : http://www.artevod.com/detailFiche.html;jsessionid=9E7D6AEACD5122382DFFC6630D242B8D.tc6v?ficheId=3862

Cette parenthèse me donne l'occasion de dire un mot sur le "tango flamenco".

En deuxième partie de cette vidéo, on peut voir Galvan danser un tango flamenco.

En réalité, il n'y au aucun lien entre le tango flamenco et le tango argentin. Les tangos sont une création gitane qui avec la Siguiriya et la Solea font partie des chants fondamentaux du flamenco.
Quelques spécialistes du flamenco, donnent une origine arabe au Tango flamenco, en comparant son rythme monotone, lent et uniforme avec le rythme simple de quelques danses maures. Le tango flamenco pourrait être en fait un dérivé de la Solea.
Une autre interprétation voudrait que "tango" soit le son d'un tambour africain et que ce tambour serait à l'origine des différents tangos cubains, brésiliens, andalous et bien sûr argentin. Cependant, cette théorie est contestée quand il s'agit pour nous danseurs de tango de comprendre l'histoire de notre danse. En effet, plusieurs facteurs viennent la remettre en question, notamment le fait que le tambour n’a jamais été un instrument typique du tango argentin, les premiers instruments étant le violon, la guitare, la flute et plus tard le bandonéon...